Shenmue 1 : révolutionnaire pour son époque

Ce jeu vidéo d’aventure mythique édité par Sega est sorti en France en 2000. Ce premier épisode de la série Shenmue a indéniablement changé l’univers vidéoludique grâce à sa mise en scène d’un réalisme marquant et son environnement en 3D en free quest. A sa sortie, il est encensé par des critiques à cause de sa représentation réaliste, son graphisme, son bande sonore mais aussi son scénario. Un petit chef-d’œuvre qui s’est vendu pourtant à 1,5 million d’exemplaires seulement.

Synopsis de Shenmue 1

Shenmue 1 se passe dans la ville de Yokosuka au Japon. La ville Yokosuka est divisée en quatre quartiers reproduits en 3D plus ou moins fidèles reflétant les villes réellement existantes. En rentrant chez lui après avoir passé au parc Sakuragaoka, Ryo Hazuki découvre son père, Iwao maître en arts martiaux en duel avec un homme appelé Lan-Di. Iwao finit par être battu à mort. L’intrus parvient à récupérer l’objet de sa visite : un miroir. Avant de mourir, Lan-Di lui rappelle l’assassinat d’un autre homme nommé Zhao Sun Ming. Iwao a pu également se confier à son fils avant de rendre son dernier souffle… Le joueur incarne ici le jeune homme de 17 ans, Ryo Hazuki qui décide de se venger de la mort de son père et entreprend une enquête. Il apprend également qu’il existe une copie du miroir volé par Lan-Di dans le sous-sol de sa maison. Et la quête prend de l’ampleur car Ryo sera emmené à quitter Japon pour Hong Kong afin de retrouver l’assassin de son père. Le titre a malheureusement une mauvaise fin, car le héro finira par être tué par Lan-Di quand il a refusé de lui donner l’autre miroir.

pc-shenmue-1

Critique du jeu Shenmue 1

Le jeu est conçu avec un environnement en 3 dimensions en monde ouvert avec des combats free fight et des QTE. Le jeu est ainsi un jeu de rôles à la troisième personne. Il est devenu culte et les critiques le considèrent comme le précurseur pour le nouveau genre Free (Full Reactive Eyes Entertainement) et les QTE. Ces dernières techniques sont bien maîtrisées, nerveuses et intuitives (par exemple X pour un coup de poing). Les fans de jeux vidéo disent qu’aucun jeu ne pourrait concurrencer les phases de QTE jusqu’à ce jour. Coté gameplay, le jeu offre également beaucoup de liberté pour les joueurs de pénétrer l’ambiance de jeu via le Free Battle. La centaine de techniques de combats dans ce titre sont riches, réalistes et complets. Le joueur peut faire des entraînements dans sa Dojo familial, dans les hangars ou les parcs publics dans les villes de jeux. La plupart des coups présentés dans cette saga 1 s’inspirent des arts martiaux traditionnels japonais ou chinois. Outre le jeu de rôle, il est aussi un simulateur de vies et une simulation sociale car parmi les centaines de personnages (300 à 400) dans le jeu, chaque personnage a son identité ainsi que son groupe sanguin, sa propre histoire Le joueur peut interagir avec chacun d’eux afin de solliciter de l’aide pour avancer dans sa recherche. Enfin un petit mot sur les personnages du scénario. Ils sont bien modélisés et la motion capture des visages est remarquable. Bref, il n’est pas exagéré de dire que Shenmua 1 possède un univers graphique digne des certains titres de NextGen de nos jours. Un titre révolutionnaire pour son époque.

Dans le même thème, cliquez sur ce lien.