Super Castlevania IV sur super Nintendo

Conçu par Masahiro Ueno, Super Castlevania IV (Akumajo Dracula) est un jeu vidéo de plate-forme développé et édité par Konami en 1991 sur Super Nintendo. Il s’agit de l’un des premiers jeux de la Super Nintendo, qui jusqu’à maintenant n’a pas été surpassé en termes de simple jeu d’action.

Généralités sur le jeu Super Castlevania IV

En fait, le jeu Super Castlevania IV sur Super Nintendo s’annonce le quatrième épisode de la saga gothique de Konami. Le joueur incarnera Simon Belmont, armé de son fouet mythique, ses pieux, ses boomerangs ainsi que autres haches. Il va affronter différents types d’ennemis dont le plus important est le seigneur du Mal Dracula, mais aussi d’autres créatures belliqueuses à savoir les squelettes et zombies. Puisque le destin des Belmont et de Dracula sont liés pour toujours, au réveil du vampire tous les 100 ans, afin d’éviter tout le mal que ce suceur de sang pourra faire, un des membres de cette famille va devoir l’affronter. Cette fois-ci, la tâche est attribuée à Simon Belmont.

L’aventure commence avec une scène mythique : l’entrée dans le Château du Mal « Akumajô ». Le joueur ne va pas encore faire face à des ennemis redoutables mais cela met immédiatement dans l’ambiance. Et plus on avance, plus l’affaire sera plus sérieuse.

Super Castlevania IV est bien fourni en contenus si l’on ne parle que les effets de rotations utilisés dans certaines étapes. L’ambiance gothique de chaque zone reflète à travers les décors du jeu, qui semblent entièrement bien soignés. A cela s’ajoute l’environnement sonore très remarquable, le thème de Simon Belmont est jusque-là l’un des thèmes les plus connus de la saga Castlevania.

Super-Castlevania-IV-super-Nintendo

Les fonctionnalités du jeu

Côté gameplay, le jeu bénéficie d’un contenu bien fourni, le personnage à diriger est capable de fouetter dans 8 directions, faire tourner son fouet via la croix directionnelle de la manette, de s’accrocher grâce à son arme. Ce fouet peut se présenter sous trois formes : fouet-chaine, fouet de cuir et fouet-longue chaîne. Outre le fouet initial, le héros peut se servir d’autres accessoires qu’il ramassera en progressant comme le boomerang métallique, les couteaux, les haches de lancer, ainsi qu’un flacon contenant de l’eau bénite grâce aux nouveaux boutons du pad de la Super Nintendo. Il existe aussi une montre capable qui a la particularité de pouvoir limiter le temps. Pour profiter de ces armes secondaires, il faut les découvrir dans les bougies dispersées dans les niveaux, mais également les approvisionner en « munitions » par l’intermédiaire des cœurs. Ces choses sont toujours cachées dans les bougies et autres recoins du jeu.

Dans chaque le lieu, le joueur fait face toujours à des situations toutes plus dangereuses les unes que les autres. Elles demandent des capacités en acrobatie. Il est à noter que le personnage principal peut être contrôlé même en l’air, il faut faire juste preuve de précision et de rapidité d’exécution.

Mais malgré la présence des pics mortels, Super Castlevania IV fait partie de l’un des épisodes les plus pratiques et les plus accessibles de la série. La maniabilité a été améliorée pour Simon, et le gameplay est d’une simplicité et d’une efficacité extraordinaires.